jeudi 19 avril 2018

Conseil lecture : Essai sur la pensée hébraïque.

J'aimerais présenter ici deux livres qui me paraissent importants. Deux ouvrages de Claude Tresmontant. J'ai déjà parlé de cet auteur remarquable dans un article sur son livre "Enquête sur l'Apocalypse". 

Claude Tresmontant est l'un des meilleur théologien du XXe siècle. Par sa connaissance impressionnante de l'hébreu, du grec, de la culture hébraïque, des philosophies et concepts grecs, il apporte un éclairage précis sur les textes bibliques, révélant merveilleusement leur sens, expliquant avec précision les termes qu'emploient les auteurs du Nouveau Testament, mettant en lumière nos erreurs de compréhension et d'interprétation dues à nos cultures d'influences grecques qui ont donné nos doctrines catholico-protestantes et évangéliques. 

"Essai sur la pensée hébraïque" est une étude sur l'enseignement fondamentaux des Ecritures, la Bible, qui met en lumière la différence et l'opposition totale qui existent entre les notions hébraïques et les conceptions grecques et gnostiques. Par exemple, la notion de "Chute" est une notion gnostique qui n'a rien à voir avec la pensée hébraïque. D'où notre mauvaise interprétation du récit du jardin d'Eden par exemple, qui est couramment compris non pas comme les hébreux le comprenaient (y compris les apôtres) mais comme nous le comprenons sous l'influence de la philosophie grecque qui a imprégné notre culture, notre éducation et le catholicisme qui a influencé l'Europe pendant des siècles. 

De même, en ce qui concerne le corps et l'âme, nous avons encore une compréhension dualiste qui vient de la philosophie grecque et qui ne correspond pas au réel de la création. Les hébreux n'avaient pas cette conception dualiste de la réalité. Paulus parle de "la chair" qui signifie "l'Homme" dans son être entier, son être et sa vie naturel, non spirituelle, qui ne peut donc hériter du royaume de Dieu non pas parce qu'elle est mauvaise mais parce qu'elle n'est pas créée pour cela. "La chair" est une unité, corps et âme, en hébreu l'un n'étant pas opposé à l'autre, l'un n'étant pas mauvais par rapport à l'autre comme dans la pensée de Platon (philosophie grecque). 

Un autre exemple, l'immortalité de l'âme est une conception qui nous vient de la philosophie grecque et non pas de l'enseignement des Ecritures. L'âme n'est pas présentée comme immortelle dans les enseignements de la Bible, mais au contraire, si la chair ne revêt pas l'immortalité, elle ne l'a pas. Celui qui n'a pas le Fils n'a pas la vie, il n'est donc pas immortel. Nos conceptions "chrétiennes" actuelles sont souvent erronées, elle proviennent pour une grande part des concepts grecques qui ont été mélangés avec les termes bibliques dans le catholicisme sous l'influence de théologien comme Augustin entre autres. 

Les sujets abordés dans cet ouvrage : la création, le temps, l'éternité, le corps-l'âme, l'incarnation, le pneuma (le souffle, l'esprit), l'intelligence, la pensée, l'action...

Autres ouvrages pertinents de cet auteur : 
- "Judaïsme et christianisme" : une étude sur les différences entre judaïsme et christianisme, tenant essentiellement à l'identité du messie (Christos en grec qui signifie Oint). Un ouvrage qui s'intéresse à la pensée profonde, pas aux pratiques superficielles. Les conceptions fondamentales du judaïsme et du christianisme.


- "Le Christ hébreux" : une étude précise des versets des quatre évangiles cherchant à redonner le sens exact des termes dans la pensée des auteurs hébreux qui les ont écrits.

- "Schaoul, la théorie de la métamorphose" : une étude détaillée des épitres de Schaoul de Tarse dit Paulus (Paul). La théorie de la métamorphose correspond à ce que dit l'apôtre, c'est devenir une nouvelle création en Jésus-Christ, un nouvel être, une nouvelle humanité.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire