vendredi 12 mai 2017

De l'hébreu pour mieux comprendre le sens des textes.

En lecture en ce moment : La langue hébraïque... d'Antoine Fabre d'Olivet. Une étude précise des principaux termes hébreux des 10 premiers chapitres de la Genèse. On y apprends le véritable sens des mots tel que "Bereschit", "Elohim", "Adam", "jour", ainsi que les subtilités des notions de création, etc. Très précis, ce livre nous permet de comprendre que la langue hébraïque de l'époque de Moïse, nourrie de la langue de l'Egypte, contient une richesse profonde, subtil et imagée qui nous échappe à la lecture des traductions françaises. A partir des traductions grecques de l'Ancien Testament, nous avons perdu en finesse de sens, en précision, en subtilité, réduisant le texte à des notions superficielles, matérielles voire erronées. Les expressions imagées de la Bible se sont vues souvent comprises au premier degré, étroitisant, caricaturant ainsi notre compréhension du message. Il est vital de creuser les langues pour retrouver une compréhension plus juste, plus précise, plus profonde, plus vaste du message biblique.